Pour plus d'informations, n'hésitez pas à nous écrire...

                           est un service d'accompagnement pour les personnes souffrant de troubles bipolaires et pour leurs proches par des médiateurs pairs eux-même bipolaires, formés à l'écoute et ayant engagé depuis plusieurs années un processus de rétablissement.
 

A Entrelien, le médiateur pair est une personne atteinte de troubles bipolaires qui a déjà entamé largement un processus de rétablissement et qui a trouvé un équilibre de vie avec son trouble. Par ailleurs, c’est un professionnel type travailleur social.  Il est donc à même à l’aide de son vécu de la maladie, du rétablissement et d’une formation spécifique de patient ressource en santé mentale d’accompagner des personnes atteintes de troubles bipolaires et/ou leurs proches sur l’acceptation de la maladie et le processus de rétablissement (hygiène de vie, reprise d’une vie sociale satisfaisante, bien-être).

Le pair est médiateur car il représente un tiers entre le personnel soignant dont il ne fait pas parti et l’environnement social et personnel global de la personne. En naviguant entre ces deux eaux, il a une connaissance  par son vécu et sa formation des pratiques en milieu psychiatrique et a rencontré les difficultés à vivre avec ses troubles et y fait face, étant dans la voie du rétablissement.  

 

A Entrelien, la technique pour aider la personne est l’entretien. Le médiateur s’appuie sur son savoir expérentiel et sa formation pour être dans une écoute active de la personne et repérer dans le déroulement du récit qu’elle produit l’émotion qui peut être la clé du questionnement profond de la personne. Cela se réalise dans un rapport d’égalité, d’horizontalité. Le médiateur est un pair, c’est-à-dire un semblable. Il n’y a pas de rapport soignant-soigné ni d’instauration de dépendance.

 

Par ce rapport horizontal, la personne se dévoile à elle-même, se laisse aller et par l’échange avec un pair ayant cheminé vers un rétablissement, prend espoir ou reprend espoir qu’elle peut redevenir acteur de sa vie et de son propre rétablissement. Selon le phénomène du « miroir », elle s’autorise à se dire ‘si il peut le faire, je peux le faire’ et amorce ainsi une dé–autostigmatisation. Les médiateurs pair à Entrelien travaillent en équipe et sont supervisés par un psychologue.

Le constat

.

La première conséquence du trouble bipolaire est la destruction des liens du malade avec son environnement social.
L'accompagnement d'une personne souffrant de Trouble Bipolaire est très spécifique. Celle-ci subit des variations d'humeur démesurées qui détruisent tous ses liens avec son environnement social (couple, famille, emploi etc.). Par contre, entre ses crises, elle est parfaitement adaptée.
Les phases critiques désorganisent le couple, la famille, les relations interpersonnelles. Le retentissement est considérable à tous les niveaux de la vie sociale.
 Les proches sont associés à la démarche d'accompagnement global mais doivent,eux-mêmes, être assistés pour qu'ils puissent se préserver des changements d'humeur brutaux.
Nous faisons le constat que des situations dramatiques (suicide, conséquences graves de crises maniaques) auraient pu être évitées si une instance professionnelle avait eu la légitimité d'interpeller les professionnels de santé, les services sociaux, les instances administratives ou judiciaires...

Le terrain

Le projet d'"ENTRELIEN" est de créer le maillon manquant qui fait le lien entre le malade bipolaire et le milieu médical ainsi que son environnement social.
Ce projet permet des économies substantielles (minimiser les hospitalisations, prévenir le suicide, réduire les arrêts de travail, limiter les conduites à risques et les addictions, éviter les ruptures familiales et les conséquences sur les enfants etc.).
ENTRELIEN travaille en partenariat avec les différents acteurs du parcours de soin (médical et social) et s'appuie sur les proches.

Les moyens : l'accompagnement par des pairs professionnels,

les médiateurs pairs